Bloc-notes


Prochaine rencontre du CA:
19 décembre à Gaspé

pqd_modifie-2

 

youtubefacebook_logo_detailtwitter

Plus de 100 000 $ pour l'amélioration des conditions de vie des aînés
Vendredi, 17 Juin 2011 08:55

Îles-de-la-Madeleine, 17 juin 2011 – Dans le cadre de l’Entente spécifique régionale pour l’adaptation des services et infrastructures régionales et l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées, la Conférence régionale des élus Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le ministère de la Famille et des Aînés appuient neuf projets, pour un total de 100 578 $.

Les initiatives retenues sont les suivantes :

Les jeux de la FADOQ 2011, région Gaspésie (4 000 $)
La FADOQ Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine propose la 13e édition de ses jeux régionaux qui sont organisés par le Club des 50 ans et plus L’Anneau d’Or de Cap-d’Espoir. Chaque année, c’est plus de 250 personnes qui s’inscrivent à ces jeux et qui prennent part à l’une ou plusieurs des activités offertes, que ce soit la marche libre, le VTT, la pétanque, les quilles, les sacs de sable, le whist militaire, le vélo, le cribbage, les jeux de fer, etc. Ce rassemblement est l’occasion pour les personnes aînées de se réunir autour d’activités physiques et d’échanger, de partager et par le fait même, d’améliorer leur qualité de vie.

Création d’une chorale au Manoir Saint-Augustin (2 180 $)
Proposé par l’École de musique Mi-La-Ré-Sol, ce projet consiste à initier les résidants de la résidence Manoir Saint-Augustin de Gaspé au chant choral. Des répétitions hebdomadaires menées par des professionnels de l’École de musique permettront aux résidants de se familiariser avec des méthodes d’échauffement vocal, des jeux rythmiques et un répertoire de chants. Les familles des résidants seront également conviées à se joindre au groupe. Plusieurs concerts sont prévus dont un concert intergénérationnel de fin d’année ouvert au grand public. Le chant choral est une activité artistique, stimulante pour la mémoire, la concentration et même la motricité. Elle permet à un groupe de personnes composé d’hommes et de femmes de se réunir régulièrement autour d’un projet concret, évolutif et positif. L’École de musique souhaite ainsi initier un mouvement de chorales de personnes aînées dans la région.

L’informatique à la portée de nos aînés (1 400 $)
Piloté par la Bibliothèque de Val d’Espoir, ce projet a pour but d’initier les membres de la communauté âgés de 55 ans et plus à l’utilisation d’un ordinateur et à la navigation sur Internet. Près de la moitié des résidants de cette communauté, qui compte 450 personnes, sont âgés de 55 ans et plus, et de ce nombre, plusieurs ne sont pas familiers avec l’informatique. Les cours ont pour principaux objectifs de leur permettre une plus grande autonomie et de briser l’isolement. Enfin, le fait d’offrir les cours dans les locaux de la bibliothèque municipale scolaire a également pour objectif d’amener les étudiants aînés à découvrir et à fréquenter ce milieu propice à la lecture.

Gousse d’ail et sirop de plantain : savoir médicinal de nos grands-mères (20 000 $)
Les vertus des plantes, des fruits et des aliments qui ont longtemps été utilisés dans les soins par les femmes du territoire madelinien sont en voie de se perdre, aucune trace écrite n’ayant été laissée. Le projet proposé par l’organisme Attention FragÎles consiste à recueillir ce savoir médicinal unique, de le valoriser à travers une publication et d’offrir l’opportunité aux femmes aînées de transmettre leurs connaissances lors d’ateliers destinés aux jeunes. Les retombées escomptées du projet sont de revaloriser ce savoir traditionnel et celles qui le portent, l’archiver, le diffuser, mais avant tout permettre sa transmission aux jeunes générations.

Moi je sais comment… Moi, j’embarque dans cette techno… (3 585 $)
Le Cercle des Fermières de Grande-Rivière, en collaboration avec la succursale de la Banque Nationale du Canada et la Caisse Desjardins du littoral, proposent des séances d’information et de formation pour les personnes aînées sur les différentes façons d’effectuer des transactions bancaires. Ainsi, l’utilisation de la carte de guichet, d’Internet, des systèmes téléphoniques et de tout ce qui concerne la sécurité et la confidentialité des services bancaires seront des sujets abordés. Ce projet a pour objectifs de sécuriser les personnes aînées face à ces outils, de leur donner une plus grande autonomie dans la gestion de leurs avoirs et par ricochet, de prévenir les abus financiers.

Relais de Rose-Emma (25 000 $)
Sous forme d’un centre de jour, la Maison des Aînés de Grande-Vallée souhaite offrir à ses résidants, aux personnes aînées en attente d’hébergement et à ceux qui résident dans le secteur de l’Estran (Manche d’Épée à Saint-Yvon) une gamme d’activités quotidiennes. À travers la pratique d’activités aussi variées que le jardinage, l’initiation à l’informatique, le chant et les jeux de cartes, le projet souhaite dynamiser le milieu. Moyennant un coût minimal de 5 $, les personnes présentes pourront partager repas et collations et le transport sera facilité pour les aînés qui ne résident pas à la Maison des Aînés. Plusieurs partenaires se sont engagés bénévolement à animer et à participer aux activités dont le Centre d’action bénévole, le Club de l’Âge d’or et les écoles primaire et secondaire de Grande-Vallée.

« Don’t look away » Preventing Seniors Abuse & Neglect vidéo (10 000 $)
Alors qu’il existe plusieurs outils de sensibilisation en français pour contrer les abus et la maltraitance envers les personnes aînées, les outils offerts en langue anglaise sont beaucoup moins fréquents et peu adaptés aux réalités socio-économiques et démographiques des personnes aînées de la Gaspésie. Le Comité d’action sociale anglophone (CASA), déjà engagé dans un vaste projet de prévention des abus et de la maltraitance envers les personnes aînées anglophones de la Baie-des-Chaleurs, propose ici de développer un outil vidéo. Cet outil de sensibilisation et d’information sur les services disponibles s’adressera aux personnes aînées, aux dispensateurs de soins et à toute la communauté.

Partage d’énergie et de savoir (15 000 $)
Tous conviennent qu’il est essentiel de réduire la distance qui s’installe parfois entre les générations. Toutefois, réaliser des activités entre générations qui réussissent à susciter l’intérêt des uns par rapport aux autres n’est pas chose simple. Ce projet propose de suivre, grâce à un outil DVD, des expériences de rapprochements et de partages de savoirs ainsi que des exemples concrets d’activités originales qui permettront de réunir les différentes générations de la communauté de Saint-Élzéar. Les objectifs pour la communauté sont de favoriser le transfert de connaissances et d’habiletés entre les jeunes et les aînés, mais également de permettre à ces deniers de s’impliquer dans la réussite éducative des jeunes. Les promoteurs souhaitent également distribuer ce DVD dans l’ensemble des communautés de la région.

Seniors in action ! (19 413 $)
Ce projet consiste à offrir des activités d’information et de promotion de la santé pour la population anglophone de 50 ans et plus des Îles-de-la-Madeleine. Le CAMI, qui offre déjà plusieurs activités pour la population anglophone, propose ici de mettre en place deux centres de santé et de bien-être situés dans la municipalité de Grosse-Île et à l’Île d’Entrée. De l’information sur les services disponibles, sur la prévention de certaines maladies, sur les façons de contrer les abus et la maltraitance ainsi que des séances d’activité physique et des ateliers de cuisine seront offerts au minimum deux fois par semaine. Ces centres permettront donc de promouvoir une vie active et en santé et de briser l’isolement qui caractérise la vie de plusieurs personnes aînées. Le fait de développer un centre sur l’Île d’Entrée évitera aux personnes aînées d’avoir à se déplacer par bateau pour bénéficier de ces services.

 
Partager cette information

sed-ilot-fpt

 

re-veille-

 

pole site

 

etd

 

plan num